samedi 20 janvier 2018

The Belles by Dhonielle Clayton

The Belles
Titre : The Belles
Auteur : Dhonielle Clayton 
Éditeur: Gollancz  
448 pages 
------------------------------------------------------ 

Camellia Beauregard is a Belle. In the opulent world of Orléans, Belles are revered, for they control Beauty, and Beauty is a commodity coveted above all else. In Orléans, the people are born gray, they are born damned, and only with the help of a Belle and her talents can they transform and be made beautiful.


But it’s not enough for Camellia to be just a Belle. She wants to be the favorite—the Belle chosen by the Queen of Orléans to live in the royal palace, to tend to the royal family and their court, to be recognized as the most talented Belle in the land. But once Camellia and her Belle sisters arrive at court, it becomes clear that being the favorite is not everything she always dreamed it would be. Behind the gilded palace walls live dark secrets, and Camellia soon learns that the very essence of her existence is a lie—that her powers are far greater, and could be more dangerous, than she ever imagined. And when the queen asks Camellia to risk her own life and help the ailing princess by using Belle powers in unintended ways, Camellia now faces an impossible decision. 

With the future of Orléans and its people at stake, Camellia must decide—save herself and her sisters and the way of the Belles—or resuscitate the princess, risk her own life, and change the ways of her world forever. 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------- 
Ce livre bénéficie d'une grosse sortie internationale et donc représente un enjeu pour les éditeurs, j'ai eu la chance de le lire en avance et il y a du gros potentiel.

Imaginez un monde où la beauté se vend, s'obtient grâce à la magie. Depuis toujours les humains ont été maudits par le dieu du Ciel, ce dernier les a rendus gris sans couleurs, pour y remédier la déesse de la beauté a créé les Belles. Ce sont des humaines capables par magie de transformer le physique des humains en changeant la couleur de peau, la nature des cheveux, le poids, la taille ... Ce procédé est fatiguant, mais surtout douloureux et l'adage, il faut souffrir pour être belle prend tout son sens dans ce livre. J'ai beaucoup aimé le questionnement autour du physique, la pression sociale à être systématiquement à la mode, dans la norme est une contrainte réelle à notre société et l'auteure y fait un parallèle effrayant. 

Notre héroïne Camille prend son rôle très au sérieux. Elle rêve d'être la première Belle, mais elle ne se doute pas des jeux politiques qu'elle va devoir confronter et détourner. La cour est un monde sanglant à l'image des anciennes cours d’Europe. D'ailleurs, il y a beaucoup de référence en français dans le livre et en tant que française ça m'a fait sourire. Camille est pour moi très naïve au début du livre et elle va mettre du temps à ouvrir les yeux, c'est également un personnage ambigu qui n'est pas toujours sympathique, mais cela vient aussi de son éducation.

Pour ce qui est de mon avis autour du livre, j'ai trouvé le livre très intelligent dans sa construction et dans le message de l'auteure, les enjeux autour de la beauté sont couplés à une quête de pouvoir qui embarque facilement le lecteur. De plus, l'action est au rendez-vous et il y a quelques retournements de situation que j'ai trouvé très bien amené. La fin annonce un suite tout aussi prenante. C'est en tout cas pour moi une série à découvrir et à suivre.

jeudi 18 janvier 2018

The Crane Wife by Patrick Ness

The Crane Wife
Titre : The Crane Wife
Auteur : Patrick Ness
Éditeur: Penguin Press
310 pages 
------------------------------------------------------ 

George Duncan is an American living and working in London.  At forty-eight, he owns a small print shop, is divorced, and lonelier than he realizes.  All of the women with whom he has relationships eventually leave him for being too nice.  But one night he is woken by an astonishing sound—a terrific keening, which is coming from somewhere in his garden.  When he investigates he finds a great white crane, a bird taller than even himself.  It has been shot through the wing with an arrow.  Moved more than he can say, George struggles to take out the arrow from the bird's wing, saving its life before it flies away into the night sky.

The next morning, a shaken George tries to go about his daily life, retreating to the back of his store and making cuttings from discarded books—a harmless, personal hobby—when through the front door of the shop a woman walks in.  Her name is Kumiko, and she asks George to help her with her own artwork.  George is dumbstruck by her beauty and her enigmatic nature, and begins to fall desperately in love with her.   She seems to hold the potential to change his entire life, if he could only get her to reveal the secret of who she is and why she has brought her artwork to him.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------- 
Ce n'est plus un secret, je suis une grande fan de Patrick et The Crane Wife était son seul roman que je n'avais pas lu jusqu'à présent.

Patrick Ness aime jouer avec les frontières entre le fantastique et la réalité, en lisant The Crane Wife j'ai trouvé que la construction du livre était proche de celle de Release. On va suivre un personnage lambda sur une période de sa vie, ici quelques mois, qui va avoir affaire à un élément fantastique, ici une jeune femme, dont le héros tombe amoureux. Le mythe est d'origine japonaise, je ne connaissais personnellement pas du tout cette histoire et j'ai adoré la façon dont l'auteur a su l'intégrer à l'histoire de George, sur ce point-là Patrick Ness sait y faire.

En parlant de George, il a la quarantaine passée, divorcé depuis 9 ans, il enchaîne les romances sans vraiment avoir d'accroches. C'est un homme foncièrement gentil, qui ne s'embrouille avec personne et qui reste même ami avec de nombreuses ex. Comme dit à un moment dans le livre, c'est un homme qui génère de la loyauté. On va suivre en parallèle sa fille, Amanda, mère célibataire de 26 ans, elle a une vie compliquée. Elle est pleine de colère envers elle-même et un peu envers les autres. C'est un personnage que j'ai trouvé complexe et qui me touchait plus, vu son âge.

Pour ce qui est de l'intrigue, on est dans un roman d'introspection. Nos deux personnages vont être bouleversés par la rencontre avec Kumiko, ils vont se découvrir sous un nouveau jour et on va les voir parcourir ce chemin. C'est un roman qui ne possède pas énormément d'action et il est très différent des autres écrits de Patrick Ness, je pense d'ailleurs que les fans de cet auteur vont être déroutés par ce livre. Personnellement, j'ai passé un moment sympa, mais ce livre ne restera pas gravé dans ma mémoire. 

mardi 16 janvier 2018

L'île des disparus - Tome 1 - La fille de l'eau by Camilla Sten & Viveca Sten

L'île des disparus - Tome 1 - La fille de l'eau
Titre : L'île des disparus - Tome 1 - La fille de l'eau 
Auteur : Camilla Sten & Viveca Sten
Éditeur: Michel Lafon 
320 pages 
------------------------------------------------------ 
À 12 ans, Tuva n’est pas comme les autres adolescentes. Elle ne se sent à l’aise que sur sa petite île de l’archipel de Stockholm, Harö, dont elle connaît chaque recoin et, le pense-t-elle, le moindre secret. Mais, alors que l’hiver se profile au loin et que les nuits s’étirent à n’en plus finir, une menace inquiétante tombe sur son coin de paradis… et les mythes nordiques se réveillent.
------------------------------------------------------ 
Une de mes résolutions de 2018 était de lire plus de livres non-anglophone, je commence donc mon année avec ce middle grade suédois.

Les pays nordiques ont toujours un folklore que je trouve peu vue et utilisé du moins dans ce que je le lis. Ici, on est dans un archipel au sud de Stockholm. Les habitants sont reclus mais solidaires. Depuis quelques mois, des disparitions en mer ont lieu et lorsqu'un jeune garçon disparaît, l'ensemble des habitants se mobilise. Je dois dire qu'il y a une ambiance à ce genre de livre, peu de personnage, une nuit qui tombe vite et les auteures y ont intégré un folklore fantastique qui rajoute au mystère de ces îles. J'ai trouvé le tout très réussi et je suis curieuse de voir ce que les auteurs vont pouvoir y rajouter par la suite.

Tuva notre héroïne n'a que 12 ans, mais fait preuve d'une grande maturité. D'ailleurs même si le livre sera classé en middle grade je peux vous assurer que vous pouvez le lire en tant qu'ado en vue de cette maturité dans le discours et les actions, c'est un livre crossover à mes yeux. Elle va vivre et découvrir de nombreuses choses en 320 pages, mais elle ne va jamais rien lâcher et c'est pour ça que j'ai aimé le personnage.

Le point fort de ce roman, c'est qu'il se transforme en fable écologique, les auteures dans la postface nous explique que la mer Baltique où se passe l'histoire est l'une des mers les plus polluées, elles réussissent donc à créer une histoire envoûtante avec un beau folklore pour faire passer un message important et j'ai trouvé que ça marchait parfaitement. Je pense aussi que ce livre peut servir de lecture pour éveiller les jeunes au problème écologique. C'est donc un livre réussi et intelligent qui nous vient du nord. 

lundi 15 janvier 2018

C'est lundi que lisez-vous ?

J'ai découvert ce rendez-vous sur le blog de Marinette. Ce RDV du lundi a été commencé par Mallou et les participants sont répertoriés chez Galleane.

On répond chaque lundi à trois petites questions :

 1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
 2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
 3. Que vais-je lire ensuite ?

La semaine dernière j'ai lu:
Career of Evil (Cormoran Strike, #3)The Gentleman's Guide to Vice and Virtue (Guide, #1) 

En ce moment je lis :
Everless 

Puis je lirai :
Le Cinquième Artefact (Les Messagers des Vents, #4)Live Today (Forget Tomorrow, #3)

samedi 13 janvier 2018

The Bands of Mourning by Brandon Sanderson

The Bands of Mourning (Mistborn, #6)
Titre : The Bands of Mourning
Auteur : Brandon Sanderson
Éditeur: Gollancz 
448 pages 
------------------------------------------------------  
With The Alloy of Law and Shadows of Self, Brandon Sanderson surprised readers with a New York Times bestselling spinoff of his Mistborn books, set after the action of the trilogy, in a period corresponding to late 19th-century America. 

Now, with The Bands of Mourning, Sanderson continues the story. The Bands of Mourning are the mythical metalminds owned by the Lord Ruler, said to grant anyone who wears them the powers that the Lord Ruler had at his command. Hardly anyone thinks they really exist. A kandra researcher has returned to Elendel with images that seem to depict the Bands, as well as writings in a language that no one can read. Waxillium Ladrian is recruited to travel south to the city of New Seran to investigate. Along the way he discovers hints that point to the true goals of his uncle Edwarn and the shadowy organization known as The Set.
---------------------------------------------------------------------------------------------------------- 
Attention ce livre est le 6ème tome d'une série il peut y avoir des spoilers sur les tomes précédents dans l'article. 

Ce n'est plus un secret, je suis une énorme fan de Brandon Sanderson et je peux vous assurer que cette suite est à la hauteur des attentes de tout le monde. 

En fantasy, je suis toujours exigeante sur l'univers et la manière dont l'auteur au fil des tomes approfondis ce dernier. Ici, je suis servie, non seulement, on découvre la vie en dehors de la citadelle d'Elendal, mais on va même plus loin puisqu'on découvre ce qui se passe en dehors du pays. Je ne vais pas en dire plus, mais ça a été un vrai plaisir. On continue également sur la magie, puisqu'on va découvrir de nouvelle facette de cette dernière et de l'utilisation des métaux, là encore un petit plaisir. 

Pour ce qui est des personnages, gros coup de cœur pour Steris. Si je rencontre une personne qui me sort après ce 6e tome que Steris est nulle, je vais m'énerver, elle est certes atypique, mais touchante et à la fois drôle, c'est la révélation de ce 6e tome. Et encore une fois, je suis fan de Wayne et de sa manière de penser, et même si les personnages de cette nouvelle aire sont différents, ils sont pour moi tout aussi attachant que ceux de la première aire.

Qu'est-ce que je peux vous dire de plus, et bien ce livre est trop génial. L'action est au rendez-vous et on a des tonnes de révélations, mais nos personnages sont aussi en plein changement et j'ai aimé l'évolution que j'ai pu voir. J'ai une tonne de questions auxquelles j'espère avoir les réponses dans le tome 7 et depuis le temps que je parle de cet auteur si je ne vous ai toujours pas convaincu et bien j'ai mal fait mon boulot.