samedi 21 octobre 2017

Dark Triumph by Robin LaFevers

Dark Triumph (His Fair Assassin, #2)
Titre : Dark Triumph
Auteur : Robin LaFevers
Éditeur: Houghton Mifflin Books for Children
385 pages 
------------------------------------------------------ 
I lean forward, pushing my body out past the battlements. The wind plucks at my cloak, buffets against me, as if it would carry me off in flight, just like the birds or the knight's soul. Let go, it cries, I will take you far, far away. I want to laugh at the exhilarating feeling, I will catch you, it whistles seductively.

The convent has returned Sybella to a life that nearly drove her mad. Her father's rage and brutality are terrifying, and her brother's love is equally monstrous. When she discovers an unexpected ally imprisoned in the dungeons, will a a daughter of Death find something other than vengeance to live for?
------------------------------------------------------------------------------------------------------------ 
Attention ce livre est le 2ème tome d'une série il peut y avoir des spoilers sur les tomes précédents dans l'article. 

J’étais en mode fangirl lors de ma lecture du premier tome, en même temps le livre se passe en Bretagne (mes origines) et réécrit le mythe d'Anne de Bretagne avec une touche de magie, franchement cool.
 
En voyant, que ce second tome suivait un nouveau personnage, je m'attendais à un livre compagnon et bien non, c'est une suite directe. Anne de Bretagne a réussi à garder son pouvoir et à déjouer la trahison de ses conseillers. La série est toujours de la fantasy historique et le folklore inséré dans ce livre reprend celui des anciens dieux bretons. Dans le premier tome, on découvrait celui d'Ismae et Sybilla dans ce second tome, on va en découvrir deux nouveaux dans cette suite. J'ai adoré me plonger dans ce livre et j'ai gardé ce côté fangirl en voyant les différentes villes de Bretagne citées au fil des pages.
 
Le personnage de Sybilla m'avait énormément intrigué dans le premier tome et son personnage est juste extraordinaire dans ce second tome. C'est une jeune fille qui a subi toute sa vie la colère de son père, l'amour glauque et tordu de sa famille. C'est donc une fille qui a la sensation de n'avoir aucune valeur, elle a une très belle évolution dans ce livre et on découvre son passé difficile et sa reconstruction, c'est une vraiment une héroïne touchante et qui marque.
 
Pour l'intrigue, j'ai apprécié, il y a des jeux de politiques qui vont durer sur la longueur du livre, l'auteure s'inspire de la réalité, mais adapte certains faits pour les rendre plus dynamiques, il y a même une petite référence à un conte connu de tous. Cependant, l'intrigue reste très centrée sur Sybilla et le livre est surtout l'évolution d'un personnage sur fond politique que vraiment jeux politiques à fond. J'ai personnellement beaucoup aimé en vue de la qualité dans la création de Sybilla et cette suite m'a donc conquise et puis le côté breton ça ne peut pas rater avec moi.

jeudi 19 octobre 2017

An Enchantment of Ravens by Margaret Rogerson

An Enchantment of Ravens
Titre : An Enchantment of Ravens
Auteur : Margaret Rogerson
Éditeur: Margaret K. McElderry Books
300 pages 
------------------------------------------------------ 
Isobel is a prodigy portrait artist with a dangerous set of clients: the sinister fair folk, immortal creatures who cannot bake bread, weave cloth, or put a pen to paper without crumbling to dust. They crave human Craft with a terrible thirst, and Isobel’s paintings are highly prized among them. But when she receives her first royal patron—Rook, the autumn prince—she makes a terrible mistake. She paints mortal sorrow in his eyes – a weakness that could cost him his life.

Furious and devastated, Rook spirits her away to the autumnlands to stand trial for her crime. Waylaid by the Wild Hunt’s ghostly hounds, the tainted influence of the Alder King, and hideous monsters risen from barrow mounds, Isobel and Rook depend on one another for survival. Their alliance blossoms into trust, then love, violating the fair folks’ ruthless Good Law. There's only one way to save both their lives, Isobel must drink from the Green Well, whose water will transform her into a fair one—at the cost of her Craft, for immortality is as stagnant as it is timeless.

Isobel has a choice: she can sacrifice her art for a future, or arm herself with paint and canvas against the ancient power of the fairy courts. Because secretly, her Craft represents a threat the fair folk have never faced in all the millennia of their unchanging lives: for the first time, her portraits have the power to make them feel.
------------------------------------------------------------------------------------------------------------ 
J'ai craqué avant tout pour la couverture, c'est d'ailleurs une artiste dont je suis qui l'a réalisé et ma lecture a été fort distrayante.
 
Encore un livre sur le folklore des fées, moi qui n'aime pas particulièrement cela, je n'arrête pas d'en lire. Ici, on est dans quelque chose de traditionnel, avec des cours liées aux saisons, été, automne, hiver et printemps. Le physique de leurs peuples est aussi assez classique, peau très claire pour l'hiver, peau sombre pour l'été. Et bien entendu, la royauté possède le plus de pouvoir. J'ai trouvé l'univers de ce livre bien d'écrit et il fonctionne très bien, mais pas hyper original en soi.
 
Pour notre héroïne, Isobel, elle est plutôt intelligente et prudente. Elle sait que les fées sont un peuple dangereux et elle a tendance à plutôt bien se protéger contre eux. Je l'ai bien aimé dès le début du livre. Mon seul bémol avec elle, c'est que dans la partie centrale, elle était plutôt passive face au personnage de Rook. Rook est un prince qui ressent des émotions humaines, il va essayer de retrouver son honneur en embarquant Isobel, bien évidemment cela créé plus de problèmes qu'autre chose et les deux personnages vont se rapprocher. Je n'irai pas jusqu'à dire que la romance est du instalove, mais c'est le sentiment que j'ai eu, car même si nos personnages vont passer du temps ensemble, l'auteur a fait le choix de le montrer en quelques paragraphes, du coup, on ne voit pas la naissance de cette complicité.
 
Globalement, j'ai passé un bon moment avec ce livre, le livre est très court et les évènements s'enchaînent donc sans temps mort. Le livre est surtout un one shot et ça fait du bien d'avoir un début et une fin en un tome. Les révélations finales sont très bien exécutées et je pense que la majorité des gens vont être contents avec cette fin. Ce n'est donc pas le livre de l'année, mais ce dernier reste très plaisant à lire.

mardi 17 octobre 2017

Le Pari du Traître by Andrea Cremer

Le Pari du Traître (le Secret de l'Inventeur, #3)
Titre : Le Pari du Traître
Auteur : Andrea Cremer 
Éditeur:  Lumen 
378 pages 
------------------------------------------------------ 
Monstres d'acier, magie vaudou et combat pour la liberté, découvrez la fin de l'épopée Steampunk d'Andréa Cremer ! Imaginez un monde où l'Empire britannique aurait écrasé la rébellion qui a donné naissance aux Etats-Unis d'Amérique... Enfant de la Résistance, Charlotte, seize ans, ne rêve que d'une chose : prendre part au combat, comme ses parents avant elle, et mettre fin à la domination implacable de l'Empire. Pourtant, quand sonne enfin l'heure pour elle de faire ses preuves et de rejoindre sa mère dans la lutte, son monde bascule... et emporte avec lui toutes ses certitudes. Car les rebelles, qui n'hésitent pas à sacrifier des vies au nom de la cause, semblent attendre le même dévouement de la part de leurs nouvelles recrues. Or le prix à payer est décidément trop lourd pour Charlotte. Mise au pied du mur, elle choisit de protéger ceux qu'elle aime et de prendre la fuite. Traître à son pays, ennemie de l'Empire, la jeune insoumise se lance alors dans une course folle pour échapper à ses adversaires, suivie de Jack, pour qui ses sentiments sont toujours aussi troubles. Pourtant, Charlotte ne peut se résoudre à abandonner complètement la rébellion. D'autant que les indices s'accumulent : une taupe se cache au coeur de l'organisation, la jeune fille en est certaine. Epaulée par Grave, Linnet, l'indéchiffrable capitaine Sang d'Acier et les mystérieux Lord et Lady Ott, Charlotte est bien décidée à démasquer l'espion... Mais comment sauver la Résistance du désastre quand on se trouve soi-même au coeur de la tourmente ?
--------------------------------------------------------------------------------------------------------- 
Attention ce livre est le 3ème tome d'une série il peut y avoir des spoilers sur les tomes précédents dans l'article.  

J'apprécie beaucoup cette série de steampunk, et avec un tome 2 un peu en dessous de mes attentes, j'étais curieuse de découvrir la fin. 

Charlotte et le reste de ses amis viennent d'être sauvés in extremis, il devient donc clair qu'un traite est dans leurs rangs et le livre va tourner autour de la recherche de ce dernier. L'aventure dans ce livre est au point le plus haut, on voyage en même temps que nos personnages à travers les États-Unis/Empire, mais aussi les Antilles. J'ai encore une fois adoré me plonger dans cet univers, avec ses insectes-vaisseaux volants, ses constructions mécaniques et ce grand questionnement du, que serait-il arrivé si l'indépendance des États-Unis n'avait pas eu lieu. 

Le gros atout de la série est pour moi Charlotte, elle a du jeune être responsable de beaucoup de choses, elle est très mature et elle voit la vie humaine comme quelque chose de précieux. J'ai aimé tout au long de la série son attitude notamment vis-à-vis de Grave et de sa condition, c'est une preuve d'empathie incroyable. Encore une fois, les personnages secondaires sont géniaux, j'adore Pip, c'est mon coup de cœur personnel. 

Quant à l'intrigue, on a enfin les réponses à de nombreuses questions, la révélation du traite était bien et le personnage choisi m'a plu. Le rythme du livre est très immersif et on se replonge dans cette histoire avec une grande facilité. Globalement, ce dernier tome répond à toutes mes attentes en terme de rythme, de personnage et d'intrigue.

lundi 16 octobre 2017

C'est lundi que lisez-vous ?

J'ai découvert ce rendez-vous sur le blog de Marinette. Ce RDV du lundi a été commencé par Mallou et les participants sont répertoriés chez Galleane.

On répond chaque lundi à trois petites questions :

 1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
 2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
 3. Que vais-je lire ensuite ?

La semaine dernière j'ai lu:
Ally (Nemesis #2)A Shiver of Snow and Sky 

En ce moment je lis :
The Silkworm (Cormoran Strike, #2) 

Puis je lirai :
Darryl OuvremondeForest of a Thousand Lanterns (Rise of the Empress, #1)  

Et je vous quitte avec mon dernier update lecture. 

samedi 14 octobre 2017

Shimmer and Burn by Mary Taranta

Shimmer and Burn (Shimmer and Burn, #1)
Titre : Shimmer and Burn 
Auteur : Mary Taranta 
Éditeur: Margaret K. McElderry Books
352 pages 
------------------------------------------------------ 

Faris grew up fighting to survive in the slums of Brindaigel while caring for her sister, Cadence. But when Cadence is caught trying to flee the kingdom and is sold into slavery, Faris reluctantly agrees to a lucrative scheme to buy her back, inadvertently binding herself to the power-hungry Princess Bryn, who wants to steal her father’s throne.

Now Faris must smuggle stolen magic into neighboring Avinea to incite its prince to alliance—magic that addicts in the war-torn country can sense in her blood and can steal with a touch. She and Bryn turn to a handsome traveling magician, North, who offers protection from Avinea’s many dangers, but he cannot save Faris from Bryn’s cruelty as she leverages Cadence’s freedom to force Faris to do anything—or kill anyone—she asks. Yet Faris is as fierce as Bryn, and even as she finds herself falling for North, she develops schemes of her own.

With the fate of kingdoms at stake, Faris, Bryn, and North maneuver through a dangerous game of magical and political machinations, where lives can be destroyed—or saved—with only a touch.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------- 
Ce livre n'a pas bénéficié d'un gros buzz au moment de sa sortie cet été et pourtant, il l'aurait mérité, car il est super fun.

Je pense que ce que j'ai aimé, c'est que ce livre me rappelle d'autres livres sans avoir eu l'impression de déjà-vu. Tout d'abord le royaume où vit Faris, ce dernier est coincé entre des parois montagneuses, il y a un problème de place et on ressent très rapidement cette sensation suffocante, de mini monde. La magie y est présente, mais elle est utilisée seulement par le roi qui l'utilise pour contrôler ses sujets et s'assurer de leur loyauté (enfin, elle est bien forcée). À l'inverse, le royaume d'Avinea est grand, mais la magie se fait rare et corrompt la population en hordes assoiffées de sang et de magie. Il y a un côté glauque à ce pays. Globalement, j'ai trouvé l'univers assez sombre, car dans l'un, on a un contrôle de la population, dans l'autre, une nation zombie et l'auteur n'hésite pas à aller dans le gore par moments.

Pour notre héroïne Faris, c'est une jeune fille qui va faire des erreurs et les assumer. Elle a perdu en peu de temps sa sœur et son "fiancé". Lorsqu'elle voit une possibilité de sauver sa sœur, elle va foncer malgré les dangers. À l'inverse de beaucoup d'héroïnes, tout n'est pas simple pour elle, elle ne va pas réussir du premier coup ce qu'elle entreprend, elle va se tromper et en payer les conséquences. Je l'ai trouvé réaliste pour ces raisons.

Quant à l'intrigue, c'est plutôt sympathique, mais certaines choses étaient un peu floues voire brouillonnes. La fin comprend de nombreux retournements de situation et on s'y perd un peu si on n'est pas super-attentif. Globalement ce livre m'a beaucoup fait penser à ceux de Kristin Cashore pour la plume et les personnages tout en y ajoutant un peu de gore et de nouveauté. C'est donc un bon premier tome de fantasy que je conseille aux fans du genre.